Dissémination au niveau mondial

Le moustique tigre (Aedes albopictus) est un moustique invasif originaire de l'Asie du Sud-Est et de l'Océan Indien mais qui a dispersé aux quatre coins du monde. Il se retrouve en Amérique du Nord, du Centre, et du Sud, en Afrique et dans plusieurs pays d'Europe. Il a su se propager grâce à l'augmentation des échanges mondialisés notamment via le commerce des pneus et de décorations végétales appelées "lucky bamboo". En Europe, il s'est d'abord installé en Albanie en 1979, puis en Italie en 1990, puis en France depuis 2004. La carte suivante éditée par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) rend compte de sa large présence. Sous nos latitudes, il capable de passer l’hiver grâce à ses œufs très résistants.

 

Presence d'Aedes Albopictus en Europe selon l'ECDC
Présence d'Aedes Albopictus en Europe au mois d'août 2019 selon l'ECDC

Aire de distribution française

En France, le moustique tigre a été repéré pour la première fois en 1999 sur le site d'un importateur de pneus Normand. Cette présence n’a été que temporaire, et il a fallu attendre 2004 pour constater son implantation définitive sur la commune de Menton. Le moustique tigre a ensuite colonisé en quelques années l'ensemble du pourtour méditerranéen et progresse vers le Nord et l'Ouest en suivant les principaux axes routiers. En effet, le moustique tigre entre facilement dans les véhicules, conteneurs, camping car etc.

Foyers de présence dans le Bas-Rhin

Dans le Bas-Rhin, l’arrivée du moustique tigre a été constatée pour la première fois en novembre 2014, dans le quartier des Malteries sur la commune de Schiltigheim. Malgré une lutte vectorielle renforcée, sa progression sur le territoire de l'Eurométropole de Strasbourg a été fulgurante. En 2015, le moustique tigre a été retrouvé sur les communes de Bischheim, Schiltigheim, et Strasbourg dans le quartier du Neudorf. En 2018 et 2019, le moustique tigre a entamé la colonisation du quartier de la Robertsau à Strasbourg et des communes d’Illkirsch-Graffenstaden, d’Ostwald, d’Hoenheim, de Souffelweyersheim et de Saverne. Des détections répétées ont été relevées sur les aires de service du Haut-Koenigsbourg.

 

Expansion de l'aire de répartition d'Aedes albopictus dans l'Eurométropole de Strasbourg entre 2014 et 2019

 

 

Localisation des foyers d'implantation 2019 d'Aedes albopictus dans le Bas-Rhin

Zones colonisées par le moustique tigre dans le Bas-Rhin

 

Nb : une population de moustique tigre est considérée comme établie sur un territoire quand par exemple sa présence a été constatée deux années de suite ou à plusieurs reprises au cours de la même année, preuve qu’elle est capable de se reproduire et de passer l’hiver. Quand le moustique a été détecté mais que son établissement n’a pas été confirmé, ont dit qu’il a été introduit.

 

 

 

 

Syndicat de Lutte contre les Moustiques du Bas-Rhin

Siège administratif : 19-21, rue de la Première Armée, 67630 Lauterbourg
Siège technique : IPPTS, 3 rue Koeberlé, 67000 Strasbourg
mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
tél : 03 68 85 37 73


Plan du site

Mentions légales