Enjeux

Lorsque la densité de moustiques est forte, leurs piqûres provoquent une gêne parfois importante. Bien qu'elle soit qualifiée "de confort", la démoustication combat une véritable nuisance. Cette nuisance impacte la qualité de vie des habitants, la possibilité d'activités extérieures, et le développement touristique (camping, zones de loisirs et de baignades). Loin de toute idée d’éradication, d'ailleurs impossible à réaliser, la lutte a pour objectif la diminution de la densité de moustiques rhénan. Les moustiques dits urbains ne sont pas concernés par ces actions.

Moyens mis en œuvre

Les opérations de traitement consistent en l'application à la surface des gîtes larvaires du larvicide biologique appelé BTi.
Plus d'informations sur le BTi en suivant ce lien.

Le BTi peut être appliqué de deux façons :

  • à pied via l'utilisation de pulvérisateurs à dos par application directe. Des équipes de traitement sont alors formées au niveau des communes.
  • par hélicoptère lorsque les conditions ne permettent pas un traitement à pied. L'épandage par hélicoptère est réalisé en collaboration avec l'homologue allemand du SLM67, la KABS.

Pour être efficace et pour minimiser l’impact des interventions en milieu naturel, les traitements doivent être méthodiquement ciblés et circonscrits à la surface minimale nécessaire. En amont des traitements, le SLM67 réalise l'inventaire et la cartographie des gîtes larvaire potentiels. L'emploi d'un SIG combiné à un travail précis de terrain permet la création des cartes qui sont la base des opérations de traitement.

A chaque mise en eau des gîtes larvaires, un travail de contrôle est entrepris afin de vérifier la présence de larves. Ce travail de contrôle est nécessaire afin de décider de la stratégie de traitement et des moyens humains et matériels nécessaires.

 

 

Lutte contre les moustiques domestiques

Certains moustiques ont su profiter du développement moderne et des gîtes artificiels construits par l’homme. Cette catégorie de moustiques domestiques se développe dans les eaux stagnantes comme les récupérateurs d’eau, regards d’évacuation, pots de fleurs, récipients, coupelles, jouets d'enfants et dans le matériel stocké en vrac au jardin. La prolifération des moustiques domestiques, dont le moustique tigre Aedes albopictus, dépend donc des actions de chacun d’entre nous. Les contenants d'eaux stagnantes temporaires doivent alors être rangés, vidés ou couverts d’une toile de moustiquaire.

Pour plus d'information pour diminuer la présence du moustique tigre, cliquez ici.

 

 

 

Syndicat de Lutte contre les Moustiques du Bas-Rhin

Siège administratif : 19-21, rue de la Première Armée, 67630 Lauterbourg
Siège technique : IPPTS, 3 rue Koeberlé, 67000 Strasbourg
mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
tél : 03 68 85 37 73


Plan du site

Mentions légales